October 24, 2014

Concevoir l’enseignment en ligne pour répondre aux besoins des apprenants du 21e siècle

Listen with webReader

Il est l’heure quand beaucoup des universités et des collèges Canadiennes offrent la formation aux professeurs. Ainsi j’avais été bien occupé pendant les dernières deux semaines de faire les présentations aux universités de Sherbrooke et Laval en Québec, et à Vancouver Community College en Colombie Britannique. Les présentations étaient un peu différentes à chaque institution, mais les idées principales étaient assez pareilles.

Un nouveau paradigm pour l’enseignment post-secondaire
Je discutais comment les nouvelles technologies de web 2.0 commencent à changer le modèle principale d’enseignment post-secondaire qui existait depuis la 19e siècle. On peut obtenir les diapositifs (comme pdfs) en anglais ou français. Parce que les fichiers sont très grands (31 MB), on peut les télécharger par Dropbox. Veuillez m’envoyer un courrier électronique et je vous donnerai accès aux fichiers. (Merci beaucoup à mon ami, Jean Watters, qui m’a assisté avec la traduction français des diapositifs.)
Au dessous je donne un résumé court des idées principales. Il y a beaucoup des exemples que j’ai tiré principalement de Colombie Britannique et Ontario.
Les forces de changement
Il y a plusieurs de forces qui poussent le changement:
  • inscriptions croissantes au niveau universitaire: ‘mass higher education’
  • moins de financement de la Province
  • frais de scolarité croissants
  • compétences du 21e siècle
  • croissance de la formation en ligne au niveau universitaire:  15% des inscriptions en ligne à Canada: croissantes 15% par année
Les compétences du 21e siècle
Bien que je n’aime pas l’expression, elle est adroite de décrire ces compétences que l’on doit intégrer au sein des disciplines afin de fonctionner effectivement dans la société du 21e siècle. Je constate que ces compétences ne sont pas génériques, mais il faut les intégrer dans un domaine spécifique de connaissance. Par exemple, la résolution des problèmes demande les méthodes differentes en la médecine et en les affaires.

Une équipe de conception s'engagée par Volkswagen

Les technologies évoluent
J’ai décrit les changements suivants en technologies, avec exemples:
  • les ENAs (LMS) changent d’un ‘cours monobloc’ à une sélection des outiles dont on peut choisir (Why learning management systems are not going away)
  • les blogues, WordPress, wikis
  • vidéo et audio
  • portefolios
  • ressources éducatives libres
  • mondes virtuels
Les characteristiques de web 2.0
  • contrôle par l’utilisateur final
  • la collaboration et le partage
  • l’intelligence collective
  • logiciel gratuit ou prix bas
  • multimédia
  • portabilité/mobilité
Les implications pédagogique
  • les apprenants ont accès à des outils puissants
  • environnements d’apprentissage personnels
  • accès, contenu, services ouverts
  • les apprenants trouvent/créent/ajoutent/adaptent le contentus
  • un transfert de pouvoir des professeurs aux apprenants

Un nouveau paradigm: de e-learning 1.0 à e-learning 2.0

  • un compétence de base: la gestion des connaissances
  • comment trouver, analyser, évaluer et utiliser l’information
  • oeuvre libre dans le cadre d’une conception d’apprentissage
  • contenus multimédias générés par les apprenants
  • évaluation par e-portfolios
3 rôles du professeur
  • Pas de rôle (Downes et Siemens): les apprenants sont autodidactes, autonomones
  • ‘Guide-on-the side’: faciliter, piloter, dialoguer, organizer, mais l’apprenant décide
  • Le professeur est le responsable: il utilise les outils web 2.0 pour développer les compétences
De la formation à distance ou hybride?

Où sur le continuum devrait se situer mon cours?

Trois facteurs décisifs:

  • les apprenants ciblés
  • les exigences de la discipline (contenu + compétences)
  • les ressources disponibles
Qui doit décider?

  • face-à-face, hybride, tout en ligne?
  • le professeur tout seule? L’équipe de programme academique? Les cadres supérieurs académiques?
  • l’équipe de programme academique
  • ou: un cours, plusieurs genres, pour les apprenants variés?
  • quelles procédures existent pour aider à la décision?
Les conclusions

  • il y a beaucoup de recherche sur comment enseigner efficacement en ligne; nous savons comment
  • Ainsi nous devrions suivre les meilleures pratiques – mais aussi innover
  • il faut récompenser l’innovation en enseignement
  • it faut donner la formation systematique à tous professeurs
  • C’est un moment stimulant pour être professeur – ou apprenant
Enfin, à toutes les institutions visitées, les spectateurs s’accordent que:
  • on n’enseigne pas bien les étudiants à se préparer pour le 21e siècle
  • nous ne mettons pas à profit le potentiel de la technologie dans l’enseignement
  • on ne forme pas suffisamment les professeurs dans l’utilisation de la technologie dans l’enseignement

Néanmoins, il y a l’évidence croissant que la révolution commence à se passer: vive la révolution!

 

Trackbacks

  1. [...] Les compétences du 21e siècle Concevoir l’enseignment en ligne pour répondre aux besoins des apprenants du 21e siècle [...]

  2. [...] Les compétences du 21e siècle Bien que je n’aime pas l’expression, elle est adroite de décrire ces compétences que l’on doit intégrer au sein des disciplines afin de fonctionner effectivement dans la société du 21e siècle. Concevoir l’enseignment en ligne pour répondre aux besoins des apprenants du 21e siècle [...]

  3. [...] J’ai aussi présenté le même sujet dans le blogue:  Concevoir l’enseignment en ligne pour répondre aux besoins des apprenants du 21e siècle [...]

Speak Your Mind

*